«Par où commencer» est une question qu’on se fait souvent poser par rapport à la van life. Notre réponse est toujours la même: l’isolation et l’insonorisation de la van. 

Une conversion de van est un énorme projet. Ça demande de la recherche, de la planification et l’application d’un schéma de configuration. On recommande d’y aller étape par étape et de se concentrer sur une seule à la fois. Plusieurs van lifers s’entendent pour dire que l’isolation et l’insonorisation d’une van est un bonne chose avec laquelle commencer. Puisque cette étape ne requiert pas de temps d’attente ni de séchage, la gratification est instantanée. Dès que les matériaux de l’isolation et de l’insonorisation de la van sont installés, votre maison sur roues est prête à prendre la route! 

Par Katie Larsen en collaboration avec Vanessa et Adam Hickey, Mary Ashley Krogh, Owen Chikazawa, Brittany et Drew Neumann. Traduit de l’anglais par Sophie Lachance. Commandité par 76®

Insonorisation d’une van

L’un des indices les plus flagrants d’une van à l’état brut, c’est certainement l’effet écho «cacane» à l’intérieur. Que ce soit sur la route ou dans le stationnement, ce son n’est pas agréable surtout si l’on veut téléphoner ou faire des vidéoconférences. C’est pourquoi l’insonorisation d’une van est à considérer. À vous de voir si c’est une chose qui vaut le coup d’être ajusté. L’isolant acoustique Dynamat peut être une bonne solution, bien qu’il en existe plusieurs: FatMat Rattle Trap, Noico, et Kilmat

« Si vous recouvrez le quart de n’importe quel panneau de métal dans la van, ça va réduire significativement la vibration du son. Étant donné ça peut revenir cher au pied carré, c’est inutile de couvrir plus du quart de la surface. » – Vanessa et Adam

Niveau installation, il suffit de couper le matériau insonorisant avec un couteau à lame rétractable. Ensuite, simplement retirer la pellicule et le coller où il faut. Plusieurs choisissent de le placer à l’avant, dans l’habitacle du conducteur. C’est ce qui permet de conserver le son à l’intérieur de la van quand on regarde des films, par exemple. Puis, ça empêche les bruits extérieurs d’être entendus depuis l’intérieur de la van. 

Si vous êtes chanceux, l’insonorisation de votre van pourrait déjà être faite au moment de l’achat. 

« Notre Sprinter 3500 comprenait des panneaux usinés insonorisants sur tous les murs et le plafond en plus de l’habitacle. On s’était fait dire que les pneus arrières étaient bruyants. On s’en est rendu compte rapidement! Alors, on a couvert les puits de roues arrières avec le matériau insonorisant FatMat acheté en ligne via Amazon. On a utilisé un couteau à lame rétractable et un rouleau spécialement conçu pour l’insonorisation. Somme toute, on est satisfaits du résultat. » – Brittany et Drew

Isolation thermique d’une van

Il existe plusieurs options pour procéder à l’isolation de votre van et tout autant de facteurs à prendre en considération. Par exemple, le nombre de fenêtre influencera non seulement le type d’isolant, mais aussi sa quantité. Pour rester au chaud ou au frais, certains ne jurent que par la mousse isolante à pulvériser. D’autres ne jurent que par les panneaux isolants rigides. Voici un aperçu des options d’isolants pour van. 

Mousse isolante à pulvériser

Bien que qu’une mousse de polyuréthane pulvérisée soit l’une des façons les plus efficaces d’isoler une van, c’est aussi l’une des plus compliquées à appliquer. Tous ceux qu’on connaît qui ont vécu une expérience avec cet isolant s’entendent sur un point: laissez les professionnels le faire. Le bon côté des choses, c’est qu’une mousse à alvéoles fermées permet de remplir les petits espaces qui pourraient laisser passer l’air. Aussi, c’est l’isolant qui a la plus grande capacité d’isolation (R-value). 

« On a décidé d’isoler notre van avec une mousse isolante à pulvériser appliquée par des professionnels. En estimant le temps et les matériaux requis pour l’isolation, on s’est rendu compte qu’il était plus avantageux de faire affaire avec un sous-traitant. À vrai dire, on recommande toujours d’y aller avec un professionnel qui a déjà pulvérisé de la mousse isolante dans le cadre d’une conversion de van. Ainsi, il ou elle connaîtra les mesures à prendre pour éviter que le métal ne gondole. Demandez une soumission complète avant de prendre une décision. De notre côté, ça s’est bien déroulé: on a confié notre van à une entreprise un après-midi et on est retourné la chercher le lendemain. » – Vanessa et Adam

Les infiltrations de mousse isolante à pulvériser font parties des histoires d’horreur qu’on a entendues sur ceux qui ont essayé de l’appliquer par eux-mêmes – dans la boucle de la ceinture de sécurité, par exemple. Résultat: frais et temps additionnels pour l’achat et l’installation des pièces de remplacement! Assurez-vous d’informer le sous-traitant des endroits à ne pas couvrir. Dites-leur où seront les fenêtres et les mécanismes sensibles. Vous pouvez aussi appliquer du ruban adhésif vous-même pour éviter les mauvaises surprises. 

« On a fait quelques appels pour comparer les prix d’une mousse isolante à pulvériser par des professionnels. Le meilleur prix qu’on a trouvé n’était pas sous les 1 200 USD. Si on avait trouvé moins cher, on aurait opté pour cette option, même s’il avait fallu investir d’avantage d’énergie dans la préparation et le taping de la van. » – Brittany et Drew

Panneaux isolants rigides

Les panneaux isolants rigides sont tout indiqués pour les grandes surfaces planes de la van. Les meilleurs endroits où les poser sont le plafond et le plancher puisque les panneaux peuvent facilement être taillés selon leurs dimensions. C’est un matériel solide, épais et qui ne risque pas de gondoler avec le temps. 

Conseil de pro: Utilisez du ruban adhésif réfléchissant en aluminium au lieu du bon vieux duct tape histoire d’éviter les risques de moisissures! 

Isolant Reflectix

Reflectix est un isolant reconnu sur le marché. Facile à tailler, il est mince et peut donc être ajusté à de nombreuses surfaces. Plusieurs choisissent de le combiner à une autre forme d’isolant. À vrai dire, la plupart des vans dans lesquelles on a mis les pieds en contiennent. Puisque le sol des vans est souvent courbé sur les côtés, Reflectix est particulièrement pratique à ce niveau. Encore une fois, on conseille d’utiliser du ruban adhésif réfléchissant en aluminium avec le Reflectix. 

Une autre façon d’isoler votre van est d’installer des revêtements aux fenêtres puisque c’est par là que l’air chaud ou froid s’infiltre. L’une des façons les plus simples de créer ses propres revêtements de fenêtres est d’utiliser Reflectix en tant qu’isolant intérieur. Il peut facilement être collé ou cousu entre les matériaux. Considérez utiliser un matériel résistant à l’extérieur comme de la toile imperméable. Le plus de matériaux Reflectix vous utiliserez, plus vos fenêtres seront isolées! 

Denim recyclé 

Quand on parle d’isolation, la plupart pensent à la laine minérale, que ce soit de la laine de verre ou de la laine de roche. Une façon plus écologique d’isoler sa van sans sacrifier l’efficacité est d’y aller avec du denim recyclé. Léger et facile à installer, ce matériau peut être inséré dans les endroits des plus compliqués des murs de la van.

Certes, il coûte plus cher que les isolants à performance similaire (laine de verre ou laine de roche). On le recommande tout de même du fait qu’il est zéro-déchet et n’affecte pas la qualité de l’air contrairement à d’autres isolants. Gardez à l’esprit que les matériaux que vous installez dans votre van seront vos colocs sur la route! Le denim recyclé est aussi un excellent isolant acoustique: il est 30% plus performant sur cet aspect que n’importe quel autre type d’isolant.

Thinsulate

Thinsulate est permet de faire d’une pierre deux coups: il sert à la fois à l’isolation et l’insonorisation d’une van. Ce matériau de qualité prend peu d’espace et est largement utilisé pour la fabrication de vêtements chauds tels que mitaines et manteaux. Comme plusieurs isolants, Thinsulate conserve autant la chaleur que la fraîcheur, selon la saison. Si vous prévoyez utiliser votre van à l’année, c’est donc un matériau à prendre en considération.

« On a installé Thinsulate dans les murs et le plafond de la van. On a décidé d’utiliser “3M Thinsulate Acoustic/Thermal” parce que ce produit a l’un des meilleurs ratio poids-capacité d’absorption du son. Notre isolant Thinsulate faisait 50 pouces de long et 60 pouces de large. À partir de cette largeur, il était facile de le couper et de l’ajuster aux sections du mur et du plafond. » – MAK et Owen

Selon le site web de Thinsulate, voici les quantités nécessaires de matériaux par type de van. Ces données prennent en considération murs, plafond, portes et habitacle.

  • Sprinter 144 WB = 50 pieds linéaires
  • Ford Transit 148 WB = 50 pieds linéaires
  • Promaster 159 WB = 50 pieds linéaires
  • 170 WB Sprinter = 60  pieds linéaires
  • 170 WB Extended Sprinter = 70 pieds linéaires

La finition

Peu importe votre choix d’isolant, il y aura inévitablement des cavités qui n’auront pas été comblées. L’une des meilleures façons d’isoler ces petits espaces est de le faire avec la mousse scellante “Great Stuff”. Ce produit est facile à utiliser dans les craques, notamment autour des portes et des fenêtres. À noter qu’il vous faudra certainement plusieurs canettes! 

« On a utilisé des bâtonnets de bois pour boucher les petits espaces de notre van avec de la laine de verre. C’est un matériau résistant à l’humidité sur lequel la moisissure ne risque pas de se former. Puisqu’on en a mis dans des espaces fermés, on n’est pas inquiets pour notre santé respiratoire .» – Brittany and Drew

N’hésitez pas à choisir plusieurs types d’isolants. Un isolant peut convenir à une partie spécifique de la van, alors qu’un autre sera davantage recommandé pour une section différente. Notre mix préféré? Un mélange de denim recyclé, de panneaux isolants rigides et de Reflectix. On vous souhaite bonne isolation et insonorisation de votre van!

Consultez notre série d’articles Les premiers 30 jours pour plus d’information sur la conversion de van.