Jacob et moi formons un couple qui vivons, voyageons et travaillons dans un autobus scolaire vraiment pas comme les autres… En plus d’être notre maison, c’est un studio d’enregistrement nomade, le Mixbus Studio!

C’est Jacob qui a eu cette idée à l’été 2017. Puisqu’il désirait être sur la route sans toutefois cesser de produire de la musique, il s’est donné comme défi de concevoir un espace traité acoustiquement qui le suivrait partout. Le format autobus scolaire permettait donc de transporter tout l’équipement nécessaire et d’avoir de l’espace pour créer. Pour ce faire, l’ensemble de la structure a été isolée au styromousse et au liège afin que le son soit rond et non pas métallique. L’ajout de pad d’isolation en mousse a permi également d’obtenir une meilleure acoustique.

L’intérieur du bus devait cependant aussi accueillir des commodités d’habitations.

Pour ne pas perdre de précieux pieds carrés à son projet de studio, le Mixbus a un lit pliant, un banc passager amovible et aucune salle de bain. Il est alimenté à l’énergie solaire dans le but de pouvoir enregistré même en nature.

Le plus grand défi qui s’est présenté lors sa construction a été sans aucun doute l’installation du matériel plus sensible qui ne devait pas s’abimer lors des trajets: console de sons, haut-parleur ou même les instruments en soit. Finalement, c’est à l’aide de cordes élastiques et beaucoup de minutie dans l’entreposage et la fixation des objets que l’intérieur du Mixbus surviva à ses premiers voyages! En tout, il a fallu 5 mois pour la conversion totale.

Le concept d’un studio mobile s’est avéré une attraction en soi, tellement que le projet personnel de Jacob se transforma finalement en son emploi à temps plein.

Au lieu d’enregistrer seulement ses créations musicales comme artiste, il ouvra le studio à tous les musiciens qui voulaient tenter une expérience différente. Depuis, l’entreprise a pris forme et son offre de service s’est développée.

Le Mixbus roulait pas mal lorsque j’ai rencontré Jacob. Je ne connaissais presque rien de la vie de van et encore moins de celles des skoolies. La première installation du genre que j’ai visité était la sienne. À ce moment-là, je ne me doutais pas que quelques mois plus tard j’y habiterais aussi. En plus d’avoir dit oui à la vie à deux et à la vie en bus, je suis devenue sa nouvelle partenaire d’affaires. Nous nous sommes alors mis à parcourir ensemble le Québec l’été, de festivals en festivals. Pour moi, c’était ma définition du paradis!

Il faut comprendre qu’être sur la route à son lot d’avantages dans l’industrie de la musique.

Ça nous permet de croiser les artistes lors de leur tournée, de découvrir les talents cachés de chaque région et surtout de participer à tous les événements les plus cool de la province. Afin de vivre que nos aventures estivales, nous nous faisons embaucher par les festivals que nous visitons. Nous enregistrons des live session avec les artistes des programmations et utilisons la plateforme sur le toit du bus pour des DJ set ou spectacles surprises. Il arrive que l’on fasse des party bus où notre espace de vie est alors complètement envahi de festivaliers.

En ce sens, nous adorons ouvrir nos portes afin de faire découvrir le studio aux visiteurs et surtout leur démontrer qu’il est possible de travailler en vivant dans une skoolie. En événement, nous pouvons voir passer dans notre maison des centaines de personnes. Lorsque nous enregistrons une live session avec un musicien, l’autobus peut se remplir rapidement! Difficile à croire, mais le Mixbus a déjà accueilli 27 personnes lors d’une prestation d’Émile Bilodeau.

 

Puisque nous habitons l’autobus, nous dormons quelques fois en plein coeur de l’action.

Il nous est arrivé de devoir rester trois jours sur une artère principale en ville, d’être juste à côté de la grosse scène d’un festival ou même directement sur la terrasse d’un bar! Ces moments cocasses font que chaque jour est rempli de surprises.

Ce que nous aimons le plus de notre mode de vie est le contact privilégié avec les artistes que nous rencontrons sur la route. Le contexte peu commun, voire presque improbable d’enregistrer dans un bus, les rend hyper à l’aise. Il n’y a pas de pression, on rit beaucoup et on s’amuse tout autant.

Nous sommes fiers que le Mixbus puisse participer à la promotion de la culture musicale de tous horizons.

Nous diffusons les live sessions enregistrées sur nos réseaux sociaux en espérant ainsi faire connaître des artistes émergents de tous les styles musicaux. En parallèle, ces vidéos permettent de faire découvrir l’univers des skoolies et comment les possibilités y sont infinies!