Après un trip de deux semaines au Japon à tenter de trouver la meilleure poudreuse, Olivier Marcoux, responsable aux partenariats chez Go-Van, partage son expérience.

Dans tout voyage de ski, il y a une variable qui peut faire changer la donne : la neige. Nous n’avons pas été chanceux dans le premier volet du périple. Arrivés à Nagano, la pluie tombe et le morale des troupes est assez bas. Le pire hiver des 10 dernières années! Nous avons donc beaucoup d’attentes envers cette deuxième semaine au nord du Japon, sur l’île d’Hokkaido. Comme cet endroit est reconnu pour ses températures plus froides, nous sommes en mesure d’espérer un meilleur dénouement, comparativement à ce qui ressemblait à du ski de printemps jusqu’à présent.

Prise de possession

Notre cher camper nous attendait directement à l’aéroport de Sapporo. Après 2 heures de formalités à valider les différents réglages de la van, nous partons direction Niseko. Les conditions de la route, l’étroitesse des rues, ainsi que la conduite à droite, nous sont peu familières, mais le 4×4, ainsi que les pneus d’hiver, nous ont heureusement permis de nous rendre sans problème. Le camper a deux couchettes superposées à l’arrière, un lit double au-dessus de la cabine conducteur, ainsi q’une table qui se transforme en lit. Trois des quatre voyageurs mesurent six pieds ou plus et nous avons avec nous huit paires de skis, ainsi que chacun une valise de 23 kilos! Disons qu’il faut aimer la proximité!

rv in snow - Japon van life

Arrivés à la montagne

Nous arrivons en fin de journée et nous nous stationnons à près de 100 mètres des chaises qui nous mèneront le lendemain sur les sommets enneigés. Nous n’en revenons tout simplement pas de la simplicité de la chose. Nous sommes dans les premiers skieurs aux chaises et une belle petite bordée de neige nous redonne le sourire qui restera étampé sur notre visage pour toute la semaine!

rv stuck in snow - Japon van life

men skiing in Japon

Onsen

Après une première journée à la montagne, nous réalisons que nous sommes situés à côté d’un hôtel qui offre, comme bien d’autres, un Onsen. Dans la culture japonaise, le Onsen est une sorte de spa où les hommes et les femmes sont séparés dans deux salles et où les gens se pavanent nus entre le bain glacé, le spa et le sauna. C’est le de loin le meilleur plan pour profiter de votre semaine de ski en van sans être incommodés par de trop fortes odeurs! Il va de soit que quatre gars qui skient à chaque jours nécessitent ce genre de traitement. En bonus, des sièges de massage attendent les visiteurs à la sortie de chaque Onsen. Une bonne façon de se préparer avant le repas!

Le Mont Yotei

Suite à notre première journée, nous avons pris la décision très éclairée (vers 22 h 30) de monter le mont Yotei (1 500 mètres de la base au sommet) en ski de randonnée à l’aube, le lendemain. Rien de plus simple! Il ne nous a fallu que de 25 minutes en voiture pour se rendre à la base du célèbre volcan. Le lendemain matin, le stationnement se rempli rapidement tandis que nous sommes déjà à notre deuxième tasse de café. Une ascension de plus de 5 heures nous mène au-dessus des nuages, aux abord d’un cratère avec une vue époustouflante! Des conditions idéales nous ont permis de prendre quelques clichés que nous garderons longtemps!

Enfin la neige!

Dame nature nous a choyés suite à cette ascension du volcan. Nous nous sommes réveillés ensevelis par près de 35cm… Et ça continuait de tomber! Avec la chanson «Kickstart my Heart» de Motley Crew à plein volume, on s’énerve en faisant la danse de la neige! Photo à l’appui, on se sent à la bonne place au bon moment pour tous les jours restants de notre voyage!

man in snow in Japon

3 men skiing in Japon

Louez tôt

Comme dans n’importe quelle location de van, il faut magasiner tôt afin de trouver les meilleurs modèles au meilleurs prix une fois votre groupe d’aventuriers formés et la destination choisie. Nous avons rencontré plusieurs autres voyageurs ayant trouvé des modèles plus spacieux pour à peine plus cher. Après avoir vécu cette semaine, on aurait probablement apprécié les 2-3 pieds additionnels!

Prévoyez, mais pas trop

Le voyage de ski en van vous donne un avantage non négligeable: vous pouvez être à la base de la montagne de votre choix à chaque matin. Un ski-in/ ski-out au prix d’un lit dans un hostel. La meilleure façon de suivre les tempêtes, sans perdre de temps à checker-out de votre hôtel le matin! C’est pourquoi, il est idéal, surtout quand on voyage en groupe, de prendre le temps de choisir votre destination, et même de s’y rendre, la veille, pour être les premiers sur les pentes. Bonus: les distances entre les montagnes sur l’île d’Hokkaido sont assez courtes!

group skiing at Mount Yotei in Japon

Mangez bien

Le Japon regorge de bouffe unique qu’il faut absolument essayer… ce qui rend parfois le désir de cuisiner et manger dans la van assez difficile! Voici quelques exemples de nourriture, breuvages ou styles de cuisine à tenter:

  • BBQ japonais
  • Boeuf wagyu
  • Crabe des neiges
  • Trains de sushis
  • Nouilles soba
  • Whisky japonais

food in Japon

bar drinks in Japon

Internet

Bien que nous voulions “décrocher”, la location d’un routeur internet à l’aéroport nous a permis d’être complètement autonomes lorsque nous avions besoin de nous diriger vers un restaurant, une montagne, un bar, pour partager des photos… et pour donner des nouvelles à nos blondes!!

Petite conclusion (Japon)

Le Japon est, pour y être resté une saison complète il y a cinq ans, une région qui nous plonge dans un décor complètement différent de ce à quoi nous sommes habitués. Les gens ne parlent généralement pas l’anglais et ont parfois une attitude assez stricte face aux Gai-Jin (étrangers). Le plus beau choc culturel que j’ai connu. Il reste que je vous souhaite tous un jour de parcourir ce pays en van, de découvrir la gentillesse et le respect de ce peuple chez qui vous pouvez laisser vos portes débarrées, laisser vos skis sur le rack et sans jamais vous inquiéter que quelqu’un vous les volera… ou presque!

La nourriture y est incroyable, à des prix comparables au Québec. Les centres d’activités à Nagano et à Niseko sont ouverts à l’année pour du vélo de montagne, de la randonnée ainsi qu’une panoplie d’autres sports. Tokyo/Japon est un incontournable pour voir les combats de sumo, le fameux marché de poissons ou encore l’éclosion des cerisiers en mars et avril. Avec des prix de vols qui se comparent parfois aux vols Montréal/Paris, mon choix est fait! À l’année prochaine!